Methodologie.datas

Comprendre les données du monitoring

Méthode de sélection et d'analyse des données

Quelle représentativité des analyses sachant que la situation n'est pas revenue à la normale?

Pourquoi monitorer l'état du trafic alors que la situation n'est pas revenue à la normale?  

Selon certains indicateurs,  comme celui du TomTom index ou des comptages routiers réalisés dernièrement par Bruxelles Mobilité, les niveaux de trafic à Bruxelles sont revenus à des niveaux similaires à 2019. 

D'autres sources, comme le Citymapper Mobility index ou les Google Maps report estiment que la demande en mobilité n'a pas repris les mêmes niveaux qu'auparavant.

Difficile de statuer en l'état, mais il apparait de plus en plus clair que la vraie question à se poser serait plutôt de savoir s'il y aura un retour à ce qui était connu, sachant la persistance de la crise sanitaire et l'évolution des comportements en matière de déplacement que cela implique. 

Les nouvelles mesures de restriction mises en place depuis le 16 octobre plus encore celles actives depuis le 2 novembre impactent néanmoins fortement le demande en mobilité et rendent d'autant plus difficile l'évaluation de la situation.

Dans tous les cas, le monitoring en cours sur la situation dans et autour du Bois de la Cambre apparait comme nécessaire tant pour éclairer les usagers sur la réalité des changements en cours que pour démontrer l'intérêt de la mise en place d'une démarche à la fois transparente et exhaustive. 

Sources.data

Les fournisseurs de données

Les Floating Car Data (FCD)

Ces données sont issues des GPS qui équipent la plupart des véhicules aujourd'hui et des applications mobiles que les conducteurs utilisent également de plus en plus fréquemment pour se déplacer.

La récupération de ces informations permet d'identifier de manière précise la localisation des véhicules, leur vitesse aussi bien que leur zone de départ et d'arrivée. Ce sont donc des données très pertinentes dans le cadre de l'analyse du trafic ou de la congestion.

Afin d'assurer la plus grande représentativité possible sur l'état de la circulation, les données provenant de trois fournisseurs sont proposées: TomTom, BeMobile et Google Maps (via la société Localyse). 

Logo Tom Tom 01.png

Société hollandaise et leader mondial des solutions GPS embarquées, TomTom fournit ici des données historiques (2019, 2020) sur le réseau et les itinéraires sur toute la zone du Bois de la Cambre, avec les détails suivants:

  • Temps de parcours par heure (moyen, médiane, écart type, percentile)

  • Vitesse moyenne) et des informations détaillées sur le nombre de passages

  • Nombre de passages ayant servie au calcul

  • Type de réseau emprunté

Tom Tom datas.jpg
traffic_day_birds_eye_view_2-1582799104.
Be mobile.png

Be Mobile est une société basée à Gand spécialisée dans le "traffic management", qui fait partie du groupe Proximus depuis 2016 .

BeMobile fournit, sur les itinéraires sélectionnés, les données suivantes :

  • Temps de parcours à la minute

  • Vitesse moyenne à minute

logo_localyse_empoweringinnovation-1.png

Localyse est une société basée à Anvers, et qui grâce à son partenariat avec Google, permet de fournir des données de Google Maps sur les temps de parcours et la vitesse moyenne des itinéraires sélectionnés.

Les donnés communiquées comprennent les éléments suivants:

  • Temps de parcours et vitesse en parcours libre

  • Temps de parcours moyen et vitesse moyenne de la période d'analyse (toutes les 10 minutes)

  • Retards

background-Localyse-banner.jpg